Tout savoir sur la ventilation VMC

Posté le 14/06/2017

ventilation VMC fonctionnement

Pour lutter contre les pertes de chaleur, il est essentiel d’isoler le logement. Après ce type de travaux, toutes les parois du bâtiment deviennent étanches. Finies les fuites de chaleur ! La facture de chauffage affiche aussi une réduction notable. Mais pour assainir la qualité de l’air ambiant dans le logement, il faut utiliser un bon système de ventilation comme la VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée). Dans cet article, vous allez découvrir le fonctionnement et les caractéristiques de ce dispositif.

Les détails sur le fonctionnement d’une VMC

À cause des produits ménagers, des fumées évacuées par le chauffage, de l’humidité, des meubles qui émettent des substances toxiques ou encore des odeurs de nourriture émanant de la cuisine, la qualité de l’air à l’intérieur de la maison est altérée.

Son renouvellement constant est nécessaire surtout en cas de présence de personnes sensibles comme les sujets asthmatiques, les enfants de bas âge, les séniors avec système respiratoire vulnérable. L’installation d’une VMC s’impose dans ce cas.

Il s’agit d’un dispositif conçu pour garantir l’extraction de l’air pollué du logement et l’injection de l’air neuf en provenance de l’extérieur. Le système comporte divers composants qui lui permettent d’assurer sa fonction correctement. Il est équipé d’un moteur et d’un ventilateur. Les deux éléments en question forment le groupe d’extraction, dont le rôle consiste à assurer la circulation de l’air.

La VMC comporte aussi des bouches d’extraction qui se chargent d’évacuer l’air pollué de la maison. Enfin, elle comprend plusieurs d’entrées d’air. Comme leur nom l’indique, ces équipements vont faciliter la pénétration de l’air pur dans chaque pièce du logement.

Tous ces éléments du système de ventilation sont reliés par des gaines. Notez bien qu’une maison bien isolée équipée d’une VMC sera bien aérée en permanence.

Faites une demande de prime pour l'installation de votre ventilation VMC
et réduisez votre facture d'énergie !

Les différents types de VMC

Deux grandes catégories de VMC sont actuellement disponibles sur le marché. Doté d’un fonctionnement simple et basique, le système de ventilation simple flux est le plus prisé dans les foyers. Les entrées d’air du dispositif sont à placer en haut des fenêtres et ses bouches d’extraction sont souvent installées dans les pièces humides. La VMC simple flux peut être autoréglable. Cela signifie qu’elle garantit un débit d’air constant. Mais elle existe aussi en version hydroréglable. Le débit d’air injecté par un tel appareil varie en fonction de l’humidité de l’air intérieur. Souvent muni d’un capteur, le modèle hydroréglable est le plus efficace et le plus économique des VMC simple flux. Cependant, il est plus coûteux.

Bénéficiant d’un fonctionnement plus complexe, la VMC double flux fait également preuve d’une grande performance. Certes, plus onéreuse, mais elle offre nombreux avantages. Pour commencer, ce type de ventilation permet d’assurer le renouvellement de l’air sans causer de pertes caloriques. Comment ? Tout simplement grâce au récupérateur de chaleur qui l’intègre. Par ailleurs, la VMC double flux est souvent associée à un échangeur thermique. Du coup, elle est capable de faire circuler de l’air chaud à l’intérieur de l’habitat pendant la saison froide. Par exemple, si l’air extérieur atteint les -7°C, lorsqu’il pénétrera dans la maison, sa température s’élèvera à 12°C. Le processus inverse se produit durant la saison estivale. L’air neuf véhiculé par l’appareil au sein de l’habitat sera rafraîchissant.

Installation et entretien

Puisque la mise en place et le raccordement des composants de la VMC répondent à des exigences techniques, ces travaux d’installation reviennent naturellement à un artisan RGE. Ce dernier doit aussi réguler les débits d’air minimaux fournis par le système. Il s’agit d’une démarche pointilleuse qui exige un savoir-faire technique particulier. Notons que les performances d’une VMC sont conditionnées par un bon entretien, à faire chaque année ou au moins tous les deux ans. Elle consiste à nettoyer les bouches d’extraction, les grilles d’aération, le moteur et les gaines.

Ventilation VMC

Nos autres articles

  • eclairage intelligent

    Les marques de VMC

    Optez pour une ventilation VMC et découvrez tous les détails sur son fonctionnement et les différents types de VMC qui existent. Découvrez notamment le mode d'installation et les entretiens des VMC en lisant cet article.

    Posté le 14/06/2017