Le Big Data et plateformes digitales investissent l'énergie

Posté le 12/07/2017

ordinateur herbe digitale

A l’instar de la plateforme digitale de gestion de données Darwin développée par ENGIE, les technologies digitales ont innové le secteur de l’énergie, et ce, depuis un certain temps. Elles s’introduisent dans les processus de production et dans l’organisation générale des tâches. Elles s’immiscent également dans la relation entre les fournisseurs d’énergie et les consommateurs.

Le recours au numérique apporte un grand nombre d’avantages. Mais il présente aussi quelques inconvénients qui méritent une solution dans l’immédiat.

Le digital dans la production des hydrocarbures

Cela fait maintenant plusieurs années que les professionnels dans l’industrie pétrolière ont recours aux technologies numériques. Leur objectif consiste à obtenir des informations détaillées concernant les gisements d’hydrocarbures.

Pour ce faire, ils utilisent des milliers de capteurs afin de récolter le maximum de données possible sur les caractéristiques des fluides dans le sous-sol, le fonctionnement des machines et des diverses installations utiles à l’exploitation des énergies. Le big data ainsi collecté est transféré dans des centres d’analyses et il est étudié scrupuleusement par des techniciens chevronnés. Ces derniers ont pour mission de créer des indicateurs qui permettent de contrôler tous les processus industriels mis en œuvre et d’améliorer la qualité de l’énergie produite.

Grâce au digital donc, les producteurs sont en mesure d’explorer avec efficacité les sous-sols et de mieux contrôler l’extraction, la production, le stockage et la distribution des hydrocarbures. Les techniques utilisées ne cessent d’évoluer au fil du temps, ce qui réduit les accidents comme les explosions. Les grandes compagnies se servent actuellement des nanotechnologies et des robots pouvant prendre en charge différents types d’opération.

Dans certains gisements pétroliers, les drones sont de plus en plus utilisés. Ces outils modernes permettent aux compagnies de contrôler en image la production de pétrole. En attendant l’arrêt définitif de l’exploitation des hydrocarbures, qui est censé avoir lieu d’ici quelques années suite à la mise en œuvre de la transition énergétique, le digital jouera encore un rôle primordial dans le secteur.

Le digital dans la production d’électricité

Dans le secteur d’électricité, les technologies digitales comptent aussi parmi les outils indispensables. En réalité, elles améliorent les rapports entre les consommateurs, les producteurs et les fournisseurs. Ces derniers peuvent désormais offrir un vrai service sur-mesure à la clientèle grâce aux données numériques qu’ils ont à disposition.

Notons en effet que les fournisseurs d’électricité utilisent des objets connectés et divers appareils intelligents pour mieux connaître le profil des consommateurs et leur mode de consommation. C’est le cas des compteurs connectés qui sont déjà installés dans plusieurs foyers français. Les données collectées sont transmises sur des plateformes digitales où chaque client détient un compte individuel. Une fois de plus, le big data est analysé par des techniciens compétents. Grâce au rapport établi par ces derniers, les fournisseurs peuvent améliorer la qualité de leurs offres. Ils peuvent aussi aider les consommateurs à maîtriser leurs dépenses en énergie et à modifier leurs habitudes de consommation.

Les technologies digitales permettent également aux fournisseurs de gérer plusieurs sites à distance, ce qui allège considérablement leurs tâches. Enfin, la facilité de la réinjection de l’électricité verte dans les réseaux électriques s’ajoute dans les avantages de l’utilisation du digital. C’est très important à l’heure où la production d’énergie via des équipements écologiques comme panneaux photovoltaïques est de plus en plus recommandée. On assiste donc à une véritable révolution industrielle.

Les effets négatifs de l’irruption du digital dans le marché énergétique

Si les avantages sont nombreux, les inconvénients existent aussi. Le vrai danger de l’utilisation des technologies numériques dans le secteur de l’énergie est le piratage des données. Or, toute une panoplie d’informations importantes et personnelles sera stockée dans les plateformes digitales. Le big data en question a donc besoin d’une bonne protection. En outre, le danger d’Internet risque aussi de briser la confiance entre les fournisseurs et les consommateurs.

En effet, ces derniers s’inquiètent sur la confidentialité des données confidentielles collectées par les appareils connectés installés chez eux. Si elles finissent dans les mains de personnes malveillantes, les consommateurs concernés courent un grave danger. Enfin, il ne faut pas oublier que les appareils connectés fonctionnent avec de l’électricité. Ainsi, leur utilisation ne risque-t-elle pas d’augmenter les dépenses en énergie ?

Nouvelles technologies

Nos autres articles

  • eclairage intelligent

    Le thermostat innovant : Netatmo

    Découvrez comment et pourquoi les Big Data et les plateformes digitales investissent le secteur de l'énergie.

    Posté le 12/07/2017

  • eclairage intelligent

    Vertuoz : le nouveau système de chauffage connecté

    Découvrez comment et pourquoi les Big Data et les plateformes digitales investissent le secteur de l'énergie.

    Posté le 12/07/2017

  • eclairage intelligent

    Tour Elithis Danube à Strasbourg

    Découvrez comment et pourquoi les Big Data et les plateformes digitales investissent le secteur de l'énergie.

    Posté le 12/07/2017

  • eclairage intelligent

    Le premier téléphone sans batterie

    Découvrez comment et pourquoi les Big Data et les plateformes digitales investissent le secteur de l'énergie.

    Posté le 12/07/2017